Revue palette Master Blush- Maybelline

Je crois que ce que je préfère parmi tous les produits make-up existants ce sont ceux destinés au travail du teint. En effet, selon moi vous pouvez avoir un magnifique maquillage sur les yeux, une bouche carmin du plus bel effet, si autour votre teint est vilain, c’est cuit! Des cernes de panda, de trop nombreuses imperfections visibles, ou un manque d’éclat peuvent vraiment jouer négativement sur l’effet que vous produisez en société.

C’est pourquoi, le plus souvent avant de sortir je fais mon teint -même de façon succincte- puis ne dépose sur mon visage qu’un soupçon de mascara et un voile de baume à lèvres hydratant. Il ne faut guère davantage pour un effet bonne mine. Bref… Je dévie!

Je n’achète jamais (ou presque) de maquillage en grande surface. Non pas parce que je pense qu’on y trouve des cosmétiques de mauvaise qualité, mais plutôt parce que je suis déjà exaspérée de devoir me farcir les courses et slalomer entre les trop nombreux rayons et caddies du magasin, pour faire durer ce moment. Je fais donc le tour au pas de charge pour pouvoir regagner au plus vite mon domicile.

Mais il y a quelques jours, en passant devant le rayonnage beauté, j’ai pris quelques minutes pour regarder ce qui se faisait en la matière parmi les marques drugstores. Et ne voilà t-il pas que quelques pépites ont sauté (oui, oui, toutes seules) dans mon panier! C’est aujourd’hui l’une d’entre elles que je vous présente: la Master Blush. Cette palette comprend 4 teintes : trois blush et un enluminateur.

IMG_5253.JPG

 

Les blush

Les blush sont tous très pigmentés et faciles à travailler. Très peu de matière est nécessaire à un joli rendu. Je vous incite vraiment à ne prélever que très peu de poudre pour éviter l’effet clown, tant la pigmentation est au rendez-vous.

Le premier blush est un peu trompeur. Je m’explique: dans le boitier le coloris parait pêche. Cependant à l’application la présence de sous-tons roses très prononcés se révèle. Si bien que sur ma peau noire, c’est un fard qui ressort rose teinté pêche, plutôt que pêche teinté rosé. Vous me suivez??!!!? Donc si vous avez une peau matte à noire foncée, il y a de grandes chances pour que l’effet soit le même sur vous. En revanche, sur une femme à la peau blanche l’effet devrait être nettement moins flagrant. Dans tous les cas c’est un très joli fard, qui à mon sens convient bien à l’exécution d’un maquillage nude notamment.

Le second blush est  un rose vif, un peu criard en apparence, qui peut même faire peur, mais ravissant à l’application. C’est le fard idéal si vous souhaitez un résultat « teint frais« , genre j’ai pris un bol d’air à la campagne, « je suis une fille healthy ».

Le dernier blush est un sublime prune. Son intensité est folle! C’est le genre de teinte profonde et vibrante dont je suis fan. Malheureusement, je ne suis pas certaine que porté seul il convienne à une peau blanche. En revanche pour les black c’est du bonheur en poudre, foncez!

Les mélanger peut être également très intéressant. A vos pinceaux!

IMG_5255

 

L’highlighter

Voici la dernière poudre. La plus universelle des quatre, mais surtout la moins pigmentée. Elle tire sur le champagne et semble renvoyer lorsqu’on l’observe dans son boitier de jolis reflets dorés. Je n’ai malheureusement pas grand chose à dire sur ce  fard qui ne m’emballe pas outre mesure.

Bilan: C’est une bonne palette pour son prix (12 euros environ). La pigmentation est globalement au rendez-vous, les teintes sont belles et s’estompent aisément. Son packaging est très simple, mais efficace. Conçu dans un plastique noir assez solide, cette palette peut faire office de compagne de route. A l’intérieur, ni miroir, ni pinceau. Cela ne me pose personnellement pas de problème, car je ne me sers jamais des glaces des palettes; et mis à part les pinceaux fournis par Urban Decay je n’en utilise aucun de ceux proposés par les marques. Des points négatifs? Oui! Les fards sont un peu poudreux, et contiennent beaucoup trop de paillettes! Il y en a autant dans les blush que dans l’enluminateur… Pour quelqu’un comme moi qui a tendance à préférer les fards à joues mat, ou très subtilement irisé afin d’obtenir un fini plus naturel c’est un peu ennuyeux. De la lumière, du glowy c’est bien, mais l’effet boule à facettes, non merci! Cumulez ces blush et un highlight, et vos joues ne seront qu’un amas de paillettes. Je pense donc appliquer les blush avec un pinceau assez épais type kabuki, pour un résultat harmonieux, et lumineux juste ce qu’il faut. L’enluminateur, qui finalement pour moi se résume à… des PAILLETTES, ne m’a pas convaincu. Il me servira très certainement comme fard à paupières. L’odeur de cette palette aussi est un peu bizarre… Je n’arrive pas à déterminer si elle sent la pêche ou le chimique. Peut-être les deux, qui sait?

FullSizeRender

Et vous? C’est une palette que vous avez, ou qui vous tente?

XoXo, à très vite!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s